Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/15/d744316408/htdocs/wp-content/plugins/wp-testing/vendor/flourish/flourish/fDatabase.php on line 1406
8 conseils pour retarder l'éjaculation précoce
Conseils & Techniques

8 conseils pour retarder l’éjaculation précoce

Conseils pour retarder l'éjaculation précoce
Avatar
rédigé par Nicolas

L’éjaculation précoce est la difficulté pour l’homme de retarder son éjaculation. Il ne parvient pas à identifier le point de non retour et l’éjaculation survient après des stimulations sexuelles minimes.

Ce dysfonctionnement est principalement causé par des facteurs psychologiques et des apprentissages comportementaux inadéquats. Le fait que le sujet soit encore aujourd’hui tabou, la personne concernée consulte rarement un médecin, par honte, par timidité, ce qui va entraîner au fur et à mesure un sentiment d’isolement et une perte de confiance en soi aboutissant à une dépression dans certains cas.

Cependant, des solutions et techniques simples à mettre en place permettent de largement augmenter la durée de vos rapports sexuels. Vous pourriez même complètement vous débarrassez de ce trouble.

Nous allons donc voir dans cette article, un ensemble de 8 conseils qui je l’espère vous permettront d’allonger la durée de vos rapports sexuels.

Conseil N°1 : Relâchez la pression

Le premier conseil à vous donner est de vraiment vous relâcher pour vous relaxer au maximum. L’éjaculation précoce n’est pas une maladie et dans la plupart des cas vous pouvez considérablement améliorer vos rapports sexuels avec des techniques et exercices simples.

Lorsqu’on souffre d’éjaculation prématurée, on a tendance à se mettre une certaine pression sur les épaules : Est-ce que je vais être à la hauteur ? Est-ce que je vais durer assez longtemps ?

Il est normal de se poser des questions. Cependant cela ne doit pas vous envahir jusqu’au point de vous en faire perdre vos moyens.

Si vous êtres en couple, alors communiquez un maximum avec votre partenaire.

Par conséquent, essayez de gérer cette pression au mieux, gardez confiance en vous, et respirez un bon coup !

Conseil N°2 : Exercices de relaxation

Pourquoi vous relaxer ? Tout simplement car cela agit directement sur votre manière à contrôler votre niveau d’excitation et donc votre éjaculation.

De plus, la relaxation vous servira pour différentes choses et pas seulement pour traiter l’éjaculation précoce. Si vous êtes une personne de nature plutôt stressée, alors les exercices de relaxation sont de très bons moyens pour vous sentir mieux. Des exercices sur la respiration sont souvent simples à faire et plutôt efficaces.

Je sais que parfois on se dit « les exercices de relaxation c’est sympa mais bon c’est pas très concret ». Je répondrais à ça que toutes les personnes ne réagissent pas de la même façon. Ce qui n’est pas efficace pour vous, l’est peut-être pour quelqu’un d’autre et inversement. Par conséquent, autant tester sur vous-même, vous pourriez être surpris des résultats.

Conseil N°3 : Contrôler la durée de la masturbation

Retarder l’éjaculation n’est pas quelque chose de naturel. La majorité des femmes trouvent idéal un rapport qui dure entre 5 et 12 minutes après la pénétration. La durée est d’ailleurs un des points qui caractérisent l’éjaculation précoce.

Nous les hommes, on souhaite avoir un minimum de contrôle sur cette durée. Pour notre plaisir, mais encore plus pour le plaisir de notre partenaire.

Cependant, c’est tout le contraire avec la masturbation. On a tendance à vouloir venir le plus vite possible, en ne pensant plus du tout à cette notion de contrôle. Ce qui est une erreur car on conditionne notre corps à faire monter l’éjaculation rapidement. Alors qu’au moment d’un rapport sexuel, on cherche le contraire. Ce qui est assez paradoxal pour notre corps.

Par conséquent, la première chose à faire sera de changer cette habitude. Non plus se concentrer sur le résultat mais sur la façon d’y arriver. Et pour faire ça, il existe une technique très simple. La prochaine fois que vous vous masturbez, apprenez à identifier votre point de non retour. Apprenez à vous connaître. Dès lors que vous sentez que vous êtes sur le point de venir, ralentissez ou stoppez quelques instants. Focalisez votre pensée sur autre chose. Pensez à quelque chose de désagréable et sans connotation érotique.

Cet exercice avec la masturbation vous permettra au fur et à mesure de vous connaître parfaitement et identifier à quel moment vous devez ralentir sous peine d’éjaculer.

Conseil N°4 : Augmentez la fréquence de vos rapports

Augmentez la fréquence de vos rapports vous permettra de retarder votre éjaculation. Tout simplement car si vous n’avez pas éjaculé depuis 2, 3 jours, même pour une personne ne souffrant pas de ce trouble, il sera difficile de garder le contrôle.

Il faut donc éjaculer régulièrement, en faisant l’amour ou seul avec la masturbation.

Conseil N°5 : Trouvez la bonne position

La position sera bien entendu un facteur influant votre degrés d’excitation. Ce qui aura donc une incidence sur la durée avant votre éjaculation.

La clé pour retarder l’éjaculation par le biais des positions sexuelles, est d’en choisir une qui vous permette d’avoir un plus grand contrôle du rythme et qui ne soit pas particulièrement profonde. Vous profiterez ainsi de l’excitation et des sensations sans qu’elles ne soient trop intenses.

Par exemple, des positions comme la petite cuillière, le lotus ou la fusion sont reconnues pour retarder l’éjaculation. Soit car la friction est diminuée, ou le rythme plus lent, ce qui vous permet d’avoir plus de contrôle sur l’éjaculation. Bien sûr, cela peut-être différent pour vous. Ce que j’essaye de vous dire, c’est qu’il faudra identifier les positions où vous sentez que vous avez le plus de contrôle. Ainsi, si vous sentez que vous êtes prêt à venir, changer de position afin de pouvoir reprendre le contrôle.

A l’inverse, évitez certaines positions comme la levrette. Selon certains sondages, la levrette est l’une des positions les plus existantes pour les hommes. Par conséquent, il est beaucoup plus difficile de contrôler son éjaculation. Encore une fois, cela dépend de vous. Apprenez à identifier les positions qui vous excitent le plus.

Conseil N°6 : Utilisez des préservatifs retardants

Les préservatifs permettant de retarder l’éjaculation existent et peuvent être une excellente solution.

La face interne du préservatif contient un produit sans risque qui diminue les sensations au niveau du gland. Ils sont très efficaces et provoquent une moindre perception de l’excitation.

Si vous avez un minimum de contrôle sur votre éjaculation, je vous les conseillent vivement.

Pour ma part, j’utilise le préservatif MANIX ENDURANCE. J’ai personnellement vu une réelle différence et à ma grande surprise j’ai trouvé que les sensations étaient plutôt agréables contrairement à ce qu’on peut leurs reprocher pour certains.

Conseil N°7 : Méthode de rééducation sous la forme de techniques et d’exercices.

Il peut-être très bénéfique de suivre une méthode de rééducation, pas à pas, avec des exercices pratiques vous permettant d’apprendre à contrôler votre éjaculation et ainsi allonger la durée de vos rapports sexuels.

Après plusieurs recherches, je suis tombé sur une formation qui avait l’air de me correspondre. Un peu sceptique à la base, j’ai pourtant ressentit des résultats assez rapidement et cela correspondait tout à fait à ce que je cherchais. C’est-à-dire des conseils clairs, des techniques et des exercices faciles à mettre en place depuis chez moi.

Cette méthode s’adresse à tous les hommes concernés par un trouble de l’éjaculation précoce, quel que soit le stade du trouble.

Tout est expliqué avec des mots simples et les techniques enseignées sont faciles à mettre en place au quotidien. Le programme est complet et vous permettra de considérablement améliorer le contrôle de votre éjaculation voir même d’en finir définitivement avec l’éjaculation précoce. Il faut compter 2 à 8 semaines pour suivre le programme.

Pour ma part, cette méthode a vraiment été bénéfique et je ne le regrette absolument pas. Bien entendu, il faut suivre les conseils, les exercices et les techniques sérieusement. Mais tout est assez facile à mettre en place depuis chez soi.

Conseil N°8 : Consultez un sexologue

Je sais qu’il peut être parfois difficile de se confier sur ce trouble à son médecin ou à un sexologue.

Cependant, si l’éjaculation précoce est un problème que vous avez depuis longtemps et que rien n’a marché jusque là, je ne peux que vous conseiller d’aller voir un médecin. Il sera vous écouter, et vous conseiller pour résoudre ce problème.

Que préférez-vous ? Vous sentir mal à l’aise quelques minutes et peut-être trouver une solution qui vous libèrera de ce poids, ou rester dans le silence et ne jamais savoir comment le résoudre.

Je pense que nous serons d’accord que la solution la plus sage est d’aller consulter son médecin.

Conclusion

J’espère que cet article vous aura donné de bons conseils pour vous mieux contrôler votre éjaculation. Pour aller plus loin, je vous invite à consulter cet article qui vous présente 6 techniques permettant de retarder votre éjaculation.

Auteur

Avatar

Nicolas

Bonjour et bienvenue sur ce blog !
Je m'appelle Nicolas et je partage avec vous mes informations, techniques et conseils pour vous permettre de reprendre le contrôle sur votre éjaculation.

Laisser un commentaire